Faire collectif à Bruxelles , l’initiative citoyenne et l’expérience «CitizenDev» - Intro

Intro

Vous êtes un citoyen désireux de vous engager pour votre quartier, mettre sur pied des activités accessibles et bénéfiques au plus grand nombre ? Ou un travailleur social qui souhaite impliquer davantage les habitants, de manière bottom-up ? Vous êtes un fonctionnaire ou élu et vous estimez que des projets pensés et portés par des citoyens solidaires ne peuvent que venir enrichir le tissu publique ou associatif existant ? Si vous avez répondu “oui” à une de ces questions ou si vous êtes tout simplement curieux et intéressés par ces démarches, cette publication est pour vous !

Au printemps 2017, cinq partenaires se lancent dans l’aventure CitizenDev pour stimuler et accompagner la mise sur pied d’initiatives citoyennes de tous types. Cette recherche-action participative mêle trois associations bruxelloises Eva Bxl, CLTB et le BRAL, le monde de la recherche scientifique (Centre de Recherche Sociologique de l’Université Saint-Louis et le laboratoire Sasha de l’Université Libre de Bruxelles) et enfin les citoyens. Chacun détient une partie de la connaissance, et il s’agit d’essayer de recomposer l’édifice ensemble. Comment est-ce que des habitants en apparence très différents peuvent combiner leurs forces, envies et connaissances, travailler côte à côte pour mettre sur pied des projets collectifs qui bénéficient à la collectivité ? Quelles sont les différences et similitudes observées à travers les terrains ? Est-ce que les initiatives citoyennes construites par les habitants vont survivre à la fin du projet? Et peut-on envisager une transférabilité vers d’autres quartiers, d’autres groupes ?

Les trois associations ont chacune développé leurs projets dans un lieu et un contexte spécifique, ce que nous appelons des ‘living labs’, des lieux d’expérimentations collectives. Notre publication fera le tour de ces différences et mettra en exergue les points communs qui sont ressortis au bout des trois ans qu’a duré le projet.

Dans le chapitre ‘Il était une fois: trois communautés, une nouvelle approche’ nous vous présentons nos trois “living labs”: le “Quartier Brabant”, la “Communauté sub-saharienne à Matongé”, et la “Communauté des membres du Community Land Trust de Bruxelles”. Nous vous expliquons notre démarche, à savoir partir des atouts, des compétences des gens en présence en utilisant l’approche Asset-Based Community Development, dite approche ABCD, et nous vous présentons comment nous l’avons articulé à l’interpellation et l’implication de pouvoirs publics.

Dans le chapitre ‘Assembler des “briques méthodos”, pour accompagner l’émergence et la pérennisation d’une culture d’initiatives citoyennes’ nous vous expliquons les différentes “briques méthodologiques” qui composent notre cocréation. Pour chacune de ces briques, nous fournirons une analyse des aspects qui ont été positifs et porteurs de sens et/ou d’actions ainsi que de ce qui s’est avéré être compliqué, tendu, voire impossible. Enfin, nous proposerons quelques perspectives d’action, en tenant compte du paysage institutionnel bruxellois. De plus, au fil de la publication, afin d’illustrer nos propos, nous vous proposons une série de portraits de personnes impliquées au sein de CitizenDev d’une part, et d’initiatives concrètes d’autres part.

Dans l’idée de proposer un guide de bonnes pratiques qui pourrait servir à d’autres, nous discuterons des leçons que nous avons tirées de ces trois années sur le terrain. Dans le dernier chapitre, les Perspectives, nous présenterons certaines recommandations pour tenter de rassembler nos “briques” en une boîte à outils.

Les citations dans le texte proviennent des entretiens qualitatifs réalisés par les chercheuses ou travailleu.se.rs ou de prises de notes faites durant les moments de réunions collectives.

Lisez la publication complète ici