Faire collectif à Bruxelles , l’initiative citoyenne et l’expérience «CitizenDev» - Le Local

Que se passe-t-il au 97 rue Verte à Schaerbeek ?

Au cœur de Bruxelles, dans un quartier marqué par l'insalubrité de nombreux logements et un taux de chômage élevé, une multitude de cultures cohabitent sans vraiment se connaître. Belges, Marocains, Turcs, Bulgares, Roms, Congolais, Syriens et autres restent le plus souvent avec les leurs…

Sauf au sein du Local. Là, depuis quelque temps, ces communautés se rencontrent et créent du lien. "C’est un bonheur de voir ce qui s’est réalisé dans ce local en si peu de temps. Les gens se mettent ensemble, se parlent, rigolent, font des choses ensemble !" se réjouit un habitant du quartier.

Le temps et les talents partagés créent du lien

Situé à la croisée de rues passantes de Schaerbeek et de Saint-Josse, le Local, avec ses grandes fenêtres, est une invitation à la rencontre et au partage. La porte y est toujours ouverte et il est difficile de résister à l'envie d'en franchir le pas, tant il grouille en permanence d'animation, de bénévoles affairés, de curieux et d'habitués.

Un ballet incessant de passants qui y entrent, attirés par les livres et les tringles de vêtements exposés et d'autres qui en sortent l'air satisfait, rythme inlassablement les journées.

Aujourd'hui, Mama s'occupe de la bourse aux vêtements. Chacun est invité à donner ce dont il n'a plus besoin et à prendre ce qui lui sera utile. Une jeune femme s'attarde sur les vêtements d'enfants, les déplie, les jauge puis les cale sous son bras pour les emporter.

Pendant ce temps à l'arrière, Marianne s'occupe du lien téléphonique. Elle contacte les personnes âgées du quartier pour prendre de leurs nouvelles, s'assurer qu'elles vont bien et rompre leur isolement.

De leur côté, Agnès et M’Feddal écoutent attentivement une mère de famille nombreuse leur expliquer à quel point elle est soulagée par le soutien scolaire mis en place chaque mercredi après-midi dans le Local pour les élèves du primaire et du secondaire. Une aubaine pour de nombreuses familles du quartier.

Enfin, Yves discute sur le pas de la porte avec quelques connaissances, mentionnant avec fierté le nombre impressionnant d'aspirateurs auxquels il a pu donner une seconde vie depuis la création du Local. En effet, grâce à ses talents manuels, un Repair Café y prend place chaque premier samedi du mois. Plutôt que de jeter leurs appareils défectueux ou leurs vêtements abîmés, les habitants viennent désormais les faire réparer par d'autres habitants du quartier au sein du Local.

En plus de ces activités d'entraide, les bénévoles du Local organisent chaque deuxième jeudi du mois une table d'hôte intergénérationnelle. Les convives y partagent un repas en discutant de leurs envies, leurs soucis, leurs rêves… Un véritable échange de vécu et de culture y prend vie à chaque fois.

L'énergie et la créativité des citoyens comme moteur

De nombreux projets sont actuellement en préparation et n'attendent qu'à venir enrichir la vie de quartier et soutenir plus encore ses habitants dans leur vie quotidienne : des cours de darija, de turc, de couture, mais aussi l'organisation d'événements culturels et artistiques.

Entièrement aux mains des habitants, le projet du Local est de ce fait appelé à évoluer dans le temps, en fonction des talents de celles et ceux qui le fréquentent et le font vivre.

Mais son moteur restera le même : l'énergie et la créativité citoyennes, qui balaient préjugés et isolement pour alimenter une vie de quartier crépitante, faite d'entraide quotidienne, de progrès individuels et de réussites collectives.

Avec pour objectif ultime de créer du lien entre les habitants qui jusque-là n'avaient pas de lieu où se rencontrer.

Lisez la publication complète ici.