La partie nord du ring de Bruxelles soumise à enquête publique

Le R0 est un boulet pour Bruxelles en ce qui concerne la qualité de l’air. Une phase cruciale est en passe de s’ouvrir pour le réaménagement de sa partie nord. Vous voilà prévenus ! Le moment est venu d’aiguiser votre plume. Notre réaction suivra prochainement.

Bruxelles Environnement estime que 45 % de la concentration en NO2 mesurée dans l’air de la capitale vient d’ailleurs (dernière mise à jour : février 2020). Précisons qu’une grande partie de ce dioxyde d’azote est générée par le trafic automobile et le transport routier.

Le ring de Bruxelles se situe en grande partie hors du territoire de la Région (voir aussi l’article [en néerlandais] Adaptation de la limitation de vitesse décidée par la Flandre), mais a un fort impact sur la qualité de notre air (illustration). Il nous paraît donc logique que les Bruxelloises et les Bruxellois puissent exprimer leur opinion lorsque des travaux sur le ring se profilent à l’horizon. Et voici que s’annonce justement une phase cruciale pour le réaménagement de sa partie nord. Une nouvelle version de la « note d’orientation » vient d’être présentée. Celle-ci décrit trois « alternatives optimisées » pour les travaux sur le ring Nord.

La Flandre veut entendre ce que nous avons à en dire, car les pouvoirs publics vont condenser ces alternatives optimisées en une « alternative de prédilection ou concept d’aménagement ».

Nous nous retroussons les manches et procédons à leur analyse. Notre position ne change globalement pas : un élargissement du ring est tout sauf une bonne idée en raison de l’effet d’aspiration qu’il produira sur les voitures. « Build it and they will come… » Même si nous remarquons que les parties prenantes ont vraiment fait de leur mieux pour faire passer la pilule. Le BRAL suit les projets pour le ring depuis un certain temps. En 2018, nous réagissions avec Bond Beter Leefmilieu, Greenpeace, Inter-Environnement Bruxelles, Natuurpunt, Fietsersbond, Netwerk Duurzame Mobiliteit et TreinTramBus à la note initiale. Voici le réaction (en néerlandais) que nous avions publié à l’époque.

En pratique

Toutes les informations se trouvent sur www.werkenaandering.be.

Vous pouvez déposer vos remarques et avis du 25 mai au 23 juillet 2021 :

  • à la maison communale des communes concernées* (avec accusé de réception)
  • sur le site omgeving.vlaanderen.be
  • par courrier recommandé adressé au Departement Omgeving - afdeling Gebiedsontwikkeling, Omgevingsplanning en -projecten, bâtiment Comte de Ferraris, boulevard du Roi Albert II 20, boîte 7, 1000 Bruxelles

* Les communes concernées sont les suivantes : Drogenbos, Leeuw-Saint-Pierre, Dilbeek, Asse, Wemmel, Merchtem, Meise, Grimbergen, Vilvoorde, Machelen, Steenokkerzeel, Zaventem, Kraainem et Wezembeek-Oppem.

Le BRAL publiera bientôt sa réaction à ces propositions sur son site internet. N’hésitez pas à entamer dès maintenant vos propres recherches, à vous informer et à vous forger un avis !