Piek-a-boo ! Promenade vidéo avec l’Airbeam

Avez-vous parfois aussi l’impression de pouvoir goûter la pollution atmosphérique de Bruxelles ? La qualité de l'air à Bruxelles doit s'améliorer. C'est une priorité pour le BRAL. En 2015, il manquait de mesures pour cartographier la qualité de l'air. Les Bruxellois.e.s ne connaissaient pas non plus les effets du mauvais air sur la santé. C'est pourquoi le BRAL et Bruxelles Environnement ont commencé une collaboration : ExpAIR. Par le biais des initiatives de mesure d'ExpAIR, nous voulons sensibiliser les Bruxellois à l'impact de la pollution de l'air.

De la mesure …

Dans le cadre du projet ExpAIR, et en partenariat avec Bruxelles Environnement, nous avons commencé à mesurer avec des compteurs mobiles de black carbon au cours des premières années. Ces appareils sont très sensibles et mesurent la quantité de suie de diesel dans l'air. C'est ainsi que nous avons voulu alimenter les connaissances scientifiques sur la pollution de l'air à Bruxelles. Plus tard, nous avons mis en place le projet AirCasting avec la VUB et l'Airbeam. Il s'agissait de la citizen science 2.0 : il ne s'agissait pas seulement de mesurer mais aussi d'impliquer les citoyens dans la conception de la recherche scientifique. En conséquence, l'ensemble du protocole de recherche, des données et du traitement est accessible au public. Grâce aux actions de mesure, nous avons recueilli beaucoup de nouvelles données.

À l’action !

Mais pour le BRAL, il ne s'agissait pas seulement de mesurer. Mesurer n'est qu'une première étape. C'est une façon d'apprendre, de se mobiliser et de débattre des problèmes et des solutions pour une Bruxelles saine. Après avoir outillé les Bruxellois de ces connaissances, ils sont eux-mêmes passés à l'action. Le groupe Bruxsel'Air, par exemple, est issu d'une de ces campagnes de mesure. Il est toujours actif aujourd'hui. Les premiers États généraux sur la qualité de l'air et le lobby des citoyens (des citoyens qui font pression sur les politiciens pour un air plus pur à l'approche des élections) en sont également des émanations.

Le BRAL présente Piek-a-boo

Grâce à ExpAIR, les pics de pollution ne peuvent plus se cacher. Au cours de nos recherches, nous avons fait un certain nombre d'observations frappantes. L'importance des espaces ouverts pour réduire la pollution, par exemple, mais aussi ses limites.

Rejoignez notre promenade digitale Piek-a-boo pour en apprendre davantage sur les points pollués de Bruxelles. Dans trois films Piek-a-boo, nous vous emmenons, Airbeam à la main, dans des endroits de Bruxelles que vous connaissez bien pour montrer comment la qualité de l'air évolue. Avec ExpAIR, nous continuons à nous impliquer pour un débat informé à propos de la qualité de l'air.

Ce film Piek-a-Boo a été réalisé avec le soutien de Bruxelles Environnement, dans le cadre d'ExpAIR.

Rejoignez-nous !

Vous voulez aussi mesurer ? Venez emprunter un Airbeam du BRAL ! Appelez-nous (02 217 56 33) ou envoyez-nous un e-mail (info at bral.brussels) pour plus d'informations. Vous pouvez emprunter l'Airbeam pour une durée de 2 à 6 semaines. Nous vous expliquerons comment le relier à votre smartphone (tout en respectant votre vie privée) et comment interpréter les données de vos mesures par la suite.