Projets d’urbanisme à Bruxelles : on appuie sur repeat à Brouck’R

Quid stratégie commerciale, des critères objectifs pour décider de la démolition et des charges d’urbanisme ? Le projet de Brouck’R doit répondre à ces enjeux, selon nous.  

La commission de concertation sur le projet Brouck’R avait lieu ce mardi. A nouveau, contexte houleux et à nouveau, habitants et associations interpellés par la manière dont se fait la ville, et le centre-ville, aujourd’hui. Voici notre réaction complète sur l’enquête publique.

  1. Charges d'urbanisme
    Le BRAL demande la révision de l'arrêté qui encadre ce dispositif afin que tous les grands projets de logements neufs proposent un pourcentage minimum de logements abordables, et que de tels projets de transformations de bureaux en logement - et celui-ci est loin d’être le seul !- n'en soient plus exonérés.
  2. Il faut objectiver le choix de démolir
    our ce projet, mais aussi les projets Lebeau-Sablon, KBC et tous les bureaux dont l’obsolescence risque d’être bientôt déclarée, l’ARAU, IEB et le BRAL demandent qu'un choix aussi lourd que celui de démolir tout un ensemble bâti soit objectivé publiquement au regard des urgences sociale et climatique : circularité et proximité des matériaux, épuisement des ressources, bilans carbones comparés, impact sur la santé, nuisances de chantier … doivent figurer parmi les critères.
  3. Stratégie commerciale
    Suite au partage de nos préoccupations, l'échevine Ans Persoons a annoncé son souhait de réfléchir à un débat sur les stratégies commerciales au centre-ville afin de mieux soutenir le maintien et l’éclosion de petites enseignes qui bénéficient un quartier, à l’emploi local et à la circularité. Essentiel ! Nous attendons la suite...