Picnic the Streets dix ans plus tard

Picnic the Streets dix ans plus tard

En juin 2012, un pique-nique géant a eu lieu, sans autorisation, sur la place de la Bourse. Il a conduit à un changement profond et irréversible du centre de notre ville. Dix ans plus tard, vous êtes invités à célébrer cette fantastique victoire de la société civile en pique-niquant au même endroit le dimanche 12 juin à partir de 12h30.

Avant cela, le dimanche 12 juin de 10h à 12h, nous serons accueillis au Cinéma-Palace (Boulevard Anspach 85) pour réfléchir ensemble à ce qui a précédé le mouvement Picnic the Streets et à ce qui l'a suivi jusqu'à la situation présente, aux projets actuels concernant les abords du piétonnier et à la manière dont, ici et ailleurs, des mouvements bottom-up peuvent contribuer à la reconquête de nos espaces publics.

Programme de la rencontre du 12 juin 2012 (en français et néerlandais) (en annexe)

Voorlopig programma/ Programme provisoire  

Gerben VAN DEN ABBEELE (core group Picnic the Streets): From Streetsharing to Picnic the Streets
Joost VANDENBROELE (core group Picnic the Streets): 10 June 2012 and the reminder picnics
Fatima ZIBOUH (W100) : Le piétonnier comme espace d’inclusion radicale
Paul LIEVEVROUW (director SUM-Project): From the first plans to the real thing
Henri SIMONS (échevin de l’urbanisme Bxl 1995-2006): Pourquoi pas plus tôt?

Sofie VERMEULEN (Brussels Centre Observatory): The piétonnier’s main challenges 
Bart DHONDT/ An DESCHEEMAEKER (schepen & chef cab mobiliteit Bxl): the new mobility plan 
Nel VANDEVANNET (director Beurs-Bourse project): public & private plans for the Beurspalais 
Sven LENAERTS (head CSR Immobel) : private plans for the piétonnier
Teresa EPALZA (Coordinator Heroes for Zero Molenbeek): Picnic the Bridge 

Moderation: Nel VANDEVANNET & Philippe VAN PARIJS

Slotwoord: Arnaud Pinxteren, échevin de la participation

Chronologie de Picnic the Streets

Il y a dix ans, ils furent des milliers à pique-niquer ici, sans autorisation, pour une mobilité durable et une immobilité agréable, et pour une reconquête irréversible de notre espace public.

1. Antécédents

25 juin 1971: Le magazine anglophone bruxellois The Bulletin organise un pique-nique sur la Grand-Place pour obtenir qu’elle soit libérée des voitures. Le stationnement y est interdit en mars 1972, et toute circulation à partir de janvier 1991.

Septembre 2000 : NoMo-Autrement Mobile, une ASBL constituée d’habitants et d’universitaires élabore un plan d'ensemble pour un Pentagone avec 50% de voitures en moins,  y-compris une piétonisation des boulevards centraux.    

22 septembre 2000 – 27 septembre 2003: Le collectif « Street Sharing » soutient le plan de NoMo et se mobilise une fois par an Place de la Bourse.

2003 : Beliris, l’instance fédérale chargée de financer les fonctions de Bruxelles comme capitale, commande une étude sur le réaménagement des boulevards centraux incluant une réduction de la circulation automobile de 4 à 2 bandes, et accorde un budget. Sans effet.

2004 : Le Conseil communal de la Ville de Bruxelles approuve un projet de réaménagement des boulevards du centre, qui n’est finalement pas exécuté.

2. Picnic the Streets

24 mai 2012: Une carte blanche publiée sous le titre “Picnic the Streets” dans Le Soir, Brussel deze Week et The Bulletin appelle à la désobéissance civile sous la forme d’un pique-nique sur la place de la Bourse chaque dimanche de l’été.

10 juin 2012: De deux à trois mille personnes participent à un pique-nique géant sur la Place de la Bourse suite l’appel diffusé principalement via FaceBook.

16 juin 2012 : Le bourgmestre Freddy Thielemans autorise les piques-niques sur la Place de la Bourse chaque dimanche midi en juillet et août.

Juillet 2012 – juin 2015: Succession de pique-niques de rappel organisés à la Place de la Bourse par « Picnic the Streets ».

3. De la décision à la réalisation

14 octobre 2012 : Elections communales. Plusieurs partis promettent une piétonisation plus ou moins importante des boulevards centraux.

4 décembre 2012 : L’accord de majorité du nouveau collège des Bourgmestre et Echevins prévoit une piétonisation des places de la Bourse, de Brouckère et Fontainas et d’un petit tronçon du boulevard Anspach.

31 janvier 2014 : Présentation par le bourgmestre Yvan Mayeur du projet « Un nouveau cœur pour Bruxelles » comprenant la piétonisation presque intégrale du boulevard Anspach entre la Place de Brouckère et la place Fontainas.

29 juin 2015 : Début de la phase test du nouveau plan de circulation: le boulevard Anspach est piétonnisé à l’essai entre les Places de Brouckère et Fontainas et pourvu de mobilier provisoire dans l’espace public.

Octobre 2015 : La commission de concertation accorde le permis d’urbanisme au projet de piétonisation introduit par la Ville de Bruxelles.

Novembre 2015 :  Suite aux attentats terroristes de Paris, un couvre-feu est imposé au centre de Bruxelles, avec un impact majeur sur la vitalité du piétonnier.

Février 2016 : Fin de la phase test du plan de mobilité, jugée concluante par la Ville.

22 mars 2016 : Attentats de Bruxelles : les Bruxellois endeuillés se rassemblent en masse devant la Bourse.

Septembre 2016 : Début des travaux d’aménagement du piétonnier, principalement financés par Beliris.

Février 2019 : Inauguration de la station de prémétro Bourse-Grand-Place.

Juillet 2021 : Achèvement des travaux d’aménagement du piétonnier.