Des poissons à la Porte de Ninove

Des poissons à la Porte de Ninove

La vague de protestations contre le projet pharaonique qui devait s’implanter à la Porte de Ninove semble avoir produit des effets. Les trois tours de 14 à 30 étages prévues en bordure du canal devraient déménager, tandis que la Région de Bruxelles-Capitale s’embarque avec un investisseur privé dans la réalisation d’un aquarium à cet endroit.

« Ces trois tours n’étaient absolument pas à leur place dans ce quartier déjà très dense »,  réagit Lieven Soete du comité de quartier PorteNinovePoort (PNP).  « Elles auraient amené des centaines d’habitants et de voitures supplémentaires, avec un impact énorme sur la qualité de vie, et en particulier sur le parc en cours d’aménagement. Nous sommes donc très heureux que ces tours s’en aillent et que le site reçoive une fonction récréative et culturelle. ».

Cette nouvelle affectation s’inscrit dans le cadre d’une opération d’échange. Le propriétaire du terrain est un promoteur immobilier très actif à Dubaï, notamment impliqué dans un projet d’extension du célèbre aquarium de Dubaï, un des plus grands du monde. Ce projet risquait de tomber à l’eau à cause des exigences énergétiques du refroidissement du nouveau bassin. Les autorités locales, soucieuses de s’engager pour le climat, ont retiré leur soutien au projet. Par ailleurs, la demande pour des tours résidentielles ou de bureaux reste importante à Dubaï. L’opération d’échange satisfait donc tout le monde : le bassin vient à Bruxelles, tandis que les tours prévues à la Porte de Ninove trouvent un ancrage à Dubaï, tout cela sans devoir procéder à de gros investissements supplémentaires.

« L’aquarium est une fantastique opportunité pour ce site », se réjouit le cabinet du ministre-président Vervoort. « Non seulement on valorise le lien symbolique avec le canal, mais on crée une complémentarité avec les autres lieux culturels proches. Et cela comble aussi le vide laissé par la disparition récente de l’aquarium de Koekelberg. Grâce à cet échange nous pourrons également œuvrer à une mobilité durable. Nous ne devons plus prévoir de parkings, puisque les visiteurs pourront accéder au site en bateau. L’aménagement d’un quai est d’ores et déjà à l’étude. »

Video: