Snelpad Herrmann-Debroux

Le BRAL jette un regard critique sur les PADs les plus importants. Les Plans d’Aménagement Directeur (PAD) sont à la fois stratégiques et (en partie) juridiquement contraignants. Ils cadrent l’avenir de diverses zones importantes de notre ville. La plupart sont en déjà en cours d’élaboration depuis quelques temps, mais il fallait attendre que soit réformé le CoBAT, c’est-à-dire le document cadre de la législation urbanistique à Bruxelles, pour permettre à ces plans de Perspective.Brussels d’exister d’officiellement. Parmi les dernières étapes avant leur entrée en vigueur manquait encore la participation. C’est chose faite depuis juin : la plupart des PADs vient de faire l’objet d’un tir groupé de séances d'information. Le BRAL veut informer le public sur les pièges et les opportunités de ces nouveaux instruments de planification. Dans cette contribution : Herrmann-Debroux. Présentation du PAD ici.

LES ENJEUX DU PAD HERMANN-DEBROUX

1. Améliorer la qualité de vie

2. Fluidifier le trafic

3. Augmenter le nombre de lieux urbains

4. Favoriser les connections entre quartiers

 

 

 

 

 

 
   

-------->  Au niveau de la mobilité régionale,
ces enjeux trouvent un lien avec la mobilité de demain, plus précisément les mesures suivantes :

  • * Les parkings P+R *
  • * Le nouveau réseau cyclable *
  • * Le nouveau plan bus *

 

Supprimer le viaduc a pour objectif d’améliorer la qualité de vie et laisser place à cette nouvelle mobilité. (Les propositions sont présentées dans l'image ci-dessus.)

QUESTIONS ET REMARQUES DU BRAL

Positif :

  • La prolongation de la ligne de tram vers le parking P+R
  • Plus de place pour les piétons, les cyclistes
  • Une meilleure connexion entre les deux rives
  • Une importante accrue pour la fonction de séjour
  • La mixité des fonctions

Négatif :

  • Peu d’information quant à une discussion ou concertation avec les villes et régions voisines. La théorie apportée : « Si on bouche l’entrée de ville, nos voisins exigeront de leur autorité locale d’augmenter le transport en commun et autres mesures en amont » semble peu constructive et risque de dégrader la collaboration au lieu de l’améliorer.
  • Des lacunes dans l’analyse hors de la zone définie :  quelles conséquences sur la mobilité ? Comment gérer les flux une fois le viaduc supprimé ? Et quid des mesures pour accompagner une telle transition (péage urbain ou transport en commun inter-régional) ?
  • Les projets immobiliers en cours n’apporteront que très peu de logements sociaux supplémentaires

 

Le BRAL transmettra tous ces commentaires à Perspective.Brussels. Souhaitez-vous également répondre aux moments d'information des PADs ? C'es possible ! Envoyez un e-mail à pad-rpa@perspective.brussels avant le vendredi 20 juillet.

Avez-vous des questions ? Posez-les via florence@bral.brussels.