Schaerbeek nous informe : les alternatives au métro Riga

Depuis la demande de classification du Square Riga, l’avenir de la station de métro éponyme est restée plutôt floue. C’est lors d’une session d’information, tenue ce mardi 15 mai par la commune de Schaerbeek, qu’une partie du voile s’est enfin levée. Ce qu’on retient surtout de la soirée : un mécontentement assez généralisé par rapport à la façon dont le projet se développe et beaucoup de questions et de craintes autour de la suite du projet, de son impact sur le quartier et ses habitants.

Un peu d’histoire

Tout d’abord une remise en contexte. La région bruxelloise a développé un projet de métro reliant Bordet (Evere) à Albert (Uccle) mais « ce projet n’est pas remis en question ce soir », nous prévient le Bourgmestre. « En cas de remarques, il faudra les formuler lors de l’enquête publique. »

C’est de la station prévue à Riga que nous parlerons ce mardi soir. Les plans initiaux en ont choqué plus d’un[1]… et la commune aussi ! « La caractère qualitatif du square, ses monuments et ses arbres remarquables doivent être préservés » explique la commune. C’est pour cette raison qu’une demande de classement a été introduite par la commune et par le collectif Helm3tro.

« Le Square Riga, ce n’est pas juste de l’herbe ! la station comme elle est dessinée aujourd’hui ne respecte en rien son aménagement » - B. Clerfayt, bourgmestre de Schaerbeek

Conséquence ? La procédure est suspendue, en attente de la décision du gouvernement sur le classement. Beliris a donc ressorti ses crayons pour proposer des alternatives qui répondent aux remarques de la commune et ses habitants. Tout en prenant en compte la nouvelle affectation du PRAS adoptée le 29 mars : la modification d’une partie de l’espace vert du square en espace structurant.

La commune nous rappelle également que différentes alternatives intéressantes avaient été proposées dans l’étude d’incidence de la modification du PRAS et que ces dernières ont été mises en avant pour développer ces alternatives : une station plus proche de l’église et donc de Helmet (axe commercial important du quartier), des variantes techniques qui diminuent l’impact du chantier en surface et des variantes de tracé.

17 alternatives… + 1

Ce ne sont pas moins de 17 alternatives qui ont été proposées par Beliris pour limiter l’impact paysager des aménagements sur le square.

La toute première proposition: supprimer la station à Riga. Proposition rejetée par la commune, car le temps de trajet entre les deux stations Verboeckhoven et Tilleul serait trop long et Helmet ne serait pas desservi.

« On ne va pas laisser un métro passer sous notre commune sans qu’il s’y arrête » - B. Clerfayt, bourgmestre de Schaerbeek.

Les propositions 2 à 5 déplacent la station, soit sous l’église (avec ou sans sa démolition), soit sous la rue (avec différentes techniques). Ceci se traduirait donc par un léger déplacement du tracé. Ces propositions n’ont pas été retenues à cause de l’impact budgétaire, l’allongement de la durée du chantier et les expropriations nécessaires de certaines zones de recul (petits jardinets). De plus, ces propositions exigent de recommencer la procédure du PRAS, ce qui n’est pas envisageable pour la commune.

Les variantes 6 à 17 proposent une implantation sous le square, avec des différences au niveau des accès (sur le parvis, dans l’église, sur un axe latéral,…), des techniques (cut & cover, congélation) et de la configuration de la station.

Aucune de ses propositions n’a été retenues par la commune. Elle a elle-même développé une 18e proposition : une version hybride entre la version 6 et 9. Leur proposition : des accès sur le parvis avec la technique de congélation, qui permettrait de limiter l’impact en surface (sur les arbres, entre autres, qui disparaitrait avec une technique cut & cover…)

Alors… to metro or not to metro ?

Suite à cette soirée d’information, nous formulons les critiques (positives et négatives) suivantes :

1. Plus de respect pour le quartier
Les variantes proposées répondent aux demandes des riverains et de la commune : une station à l’échelle et respectueux de son entourage. On est passé d’un projet surdimensionné à un projet de quartier. C’est une belle évolution !

2. Le commerce local accessible mais peu visible
La commune reste attentive au caractère commercial de la Chaussée de Helmet et privilégie une bonne connexion au quartier. L’accessibilité est mis en avant, mais la visibilité en sera tout de même diminuée par rapport à celle que le tram 55 assure aujourd’hui.

3. Manque de bonne gouvernance
Nous saluons l’effort de la commune pour entendre et prendre en compte l’avis et les craintes de ses riverains. Mais, une fois de plus, la session d’information n’a lieu qu’une fois la décision prise. Pourquoi ne pas organiser cette réunion avant de se prononcer sur les alternatives afin d’intégrer les remarques des riverains dans son avis… ?
De plus, beaucoup de questions (pourquoi ce tracé ? pourquoi ne pas organiser un référendum ? quid du 55 ?) sont évitées en faisant référence à l’enquête publique à venir ou en clamant que la soirée d’information n’a pas été organisée pour discuter de ces points. Mais à quand une vraie discussion alors ?
Finalement, la commune se défait régulièrement de certaines décisions lors de la soirée : c’est un projet de la Région et Schaerbeek n’a aucune emprise réelle sur le projet. Cette hiérarchie des pouvoirs est à relativiser. La commune a ses obligations envers ses riverains et la possibilité de changer certaines choses.

Dans notre publication « To metro or not to metro ? » sortie en début d’année, nous mettions en avant 10 points d’attention pour le projet de ligne 3. Nous voyons que le premier point, relatif à une bonne gouvernance, est encore toujours un point faible. La participation et la transparence reste insuffisante. Alors, à quand un réel processus participatif ? Quand est-ce que les riverains auront des réponses à leurs nombreuses questions ? La commune prévoit-elle d’autre moment pour permettre aux riverains de participer activement au projet avant l’enquête publique ?

 

[1] Voir, par exemple, la pétition “Sauvez le Square Riga” ou encore le site web de Helm3tro